Histoire de Converse

LA CHUTE LÉGENDAIRE

Après une chute dans les escaliers, Marquis Mills Converse, décide de fabriquer des chaussures dotées d’une semelle en gomme qui deviendront une icône du monde de la sneakers actuel.

C’est en 1908 que ce dernier créé sa société, Converse Rubber Shoe Compagny, à Malden au nord de Boston dans le Massachusetts. Comme indiqué dans le nom de son entreprise, Marquis Mills Converse, lance une première production de grosses bottes fourrées avec une semelle en caoutchouc ayant pour objectif de protéger les pieds des hivers durs et glacials de Nouvelle-Angleterre.

À 5$ la paire, cette chaussure fut la plus utilisée des centres pénitentiaires des États-Unis, mais aussi utilisée principalement par les travailleurs américains.

La vente de Converse à cette époque était, vous l’aurez bien compris, saisonnière. Afin de générer davantage de chiffre d’affaires, l’entreprise étant sa stratégie de production en lançant en 1915, sa première paire de chaussures de tennis.

Le nom de la marque fait référence au nom de famille de sa mère "Converse".

L'évolution la Converse
1915-1940

CHUCK TAYLOR x CONVERSE

En 1917, Converse continue à diversifier sa gamme de chaussures sportives en y intégrant le basketball. C’est alors que verra le jour une sneaker en toile, nommée Converse All Star, spécialisée dans la pratique de ce sport emblématique.

Grâce à l’embauche, en 1921, de Chuck Taylor, joueur de basketball dans l’équipe Akron Firestones, la marque connaît un véritable succès. En effet, ce dernier va booster le volet commercial de Converse All Star sur tout le territoire américain, notamment auprès des clubs de basketball, et ce, jusqu’à sa retraite en 1968. En 1932, suite au décès de Marquis Mills Converse l’année précédente, Converse décide d’ajouter sur son logo étoilé « Chuck Taylor » en guise de remerciements pour son investissement envers la marque.

L’engagement de Chuck Taylor pour Converse, permet à la marque de sponsoriser l’American Basketball League, qui est aujourd’hui la NBA. C’est en 1936, lors de Jeux Olympiques de Berlin, que la paire iconique blanche montante aux bandes bleues et rouges présentes sur le pourtour de la semelle est mise en lumière. L’incidence de cette forte visibilité va doper les ventes et rendre la marque populaire. À la suite de cet évènement sportif international, Converse commence à parrainer bon nombre de contrats sportifs.

Le basketteur Chuck Taylor a popularisé le modèle en le portant à tous ses matchs.

Chronologie logo Converse

LE SYMBOLE DE LA POP CULTURE

De base issue du monde professionnel, puis étendue au domaine sportif, en passant par l’approvisionnement de bottes de parachutiste pour l’armée américaine, Converse s’ouvre à davantage d’aires avec l’arrivée des années 80. Les modèles de Converse marquent la pop culture de par leur tendance et leur originalité, et ce, durant plusieurs années.

La vulgarisation des paires auprès du grand public se fait notamment avec la visibilité qu’offrent certains groupes musicaux à la marque. En effet, les Converse ont été aux pieds de stars telles que Nirvana, Sex Pistols, Guns N Roses, et même Elvis !

À la suite de Chuck Taylor, Kurt Cobain apparaît comme le nouvel ambassadeur de Converse en apportant un vent de fraîcheur, plus rock. En 1984, Converse All Star devient un des principaux sponsors des Jeux Olympiques.Pendant cette décennie, la marque associe ses différents modèles à des joueurs qui ont marqué l’histoire du tennis ou du basketball tels que Larry Bird, Jimmy Connors ou encore Magic Johnson.

Une paire de Converse portée par Michael Jordan lors des JO 1984 est partie aux enchères au prix de 190 373$.

L'évolution de la converse
1950-2020

L'ÉTOILE ET LE SWOOSH

Dans les années 1990, Converse connaît des difficultés financières, la marque n’a pas su s’adapter à la demande accrue de chaussures de sport, ce qui va faire partie des raisons qui ont mené cette dernière à la faillite en 2001, croulant sous les dettes.

Conscient du potentiel de la marque étoilée, l’équipementier sportif mondial, qui n’est autre que Nike, décide de racheter Converse pour la somme de 305 millions de dollars. Ce rachat va permettre à la marque de redorer son blason, tout en respectant son ADN. En effet, la fraîcheur qu’apporte Nike sur les plans technique et marketing va booster le chiffre d’affaires de Converse, le propulsant à plus de 720 millions de dollars en 2018, contre 200 millions l’année passée.

Le savoir-faire de Nike en termes de technicité va faire émerger une nouvelle génération de Converse, plus confortable et légère, avec la Chuck Taylor 2. Le confort de la semelle est repensé, cette technologie nouvelle se nomme Lunarlon, dont la caractéristique intrinsèque se définit avec plusieurs densités de mousses différentes.

Toujours dans une optique de développement, le Swoosh va collaborer avec des marques de luxe ainsi que des artistes pour étayer la gamme de modèles de Converse. Des collaborations emblématiques telles qu’avec Joe Freshgoods, Comme des Garçons, Golf le Fleur, Off White ou encore Ambush ont vu le jour ces dernières années, et ont permis de laisser au monde de la sneakers, des paires de Converse iconiques.